[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > E > EARLY DAY MINERS

All Harm Ends Here

EARLY DAY MINERS

Secretly Canadian

mercredi 13 avril 2005, par Jeff Bugz

Un pas en avant pour Early Day Miners. Cependant, musicalement, on semblerait faire un pas en arrière puisque le tout nouvel album de cette formation slow-core nous rappelle rapidement la vague slow-core et post-rock parue dans le milieu des années 1990 avec les formations Rex, Codeine, Karate, Slint, Seam, etc. Les mélodies sont bien intéressantes malgré que, quand vous confectionnerez votre top de 2005, ce disque sera absent de votre liste de disques parus à cause de sa discrétion et sa simplicité.

Un pas en avant pour Early Day Miners. Cependant, musicalement, on semblerait faire un pas en arrière puisque le tout nouvel album de cette formation slow-core nous rappelle rapidement la vague slow-core et post-rock parue dans le milieu des années 1990 avec les formations Rex, Codeine, Karate, Slint, Seam, etc. Les mélodies sont bien intéressantes malgré que, quand vous confectionnerez votre top de 2005, ce disque sera absent de votre liste de disques parus à cause de sa discrétion et sa simplicité. Les amateurs de post-rock pourront sans doute apprécier la musique délicate et quelque peu mélanco¬lique de Early Day Miners. En écoutant All harm ends here, des formations comme Timonium, L’Altra et même Hood vous viennent à l’esprit. Les ressemblances ne sont pas nécessairement frappantes mais évidentes. L’instrument qui nous donne le plus l’impression de respirer et d’être à l’aise est définitivement la batterie qui semble à l’aise sans rien réinventer, mais en semblant plus naturelle et vivante que les guitares bien ficelées, mais parfois trop carrées. La structure des compositions est bien construite, les effets simples et l’atmosphère que dégage les guitares sont riches et donnent un souffle plus frais. Le morceau All harm est plus énergique que le reste de l’album et prend une tangente plus digne de groupes tels que Calla ou encore Low. Un bon disque, mais d’une simplicité qui vous fera oublier sa parution d’ici quelques années.

- Desc. : Slow-core
- R.S.V.A. : Calla, Juno, Kepler

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0