[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > D > DUM DUM GIRLS

Too True

DUM DUM GIRLS

Sub Pop

mercredi 29 janvier 2014, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Avec leur rock alternatif mélangeant voix vaporeuses (Evil Blooms) et rythme allumé et en avant-plan (The Cult of Love), les Dum Dum Girls présentent un troisième album qui tient la route.

C’est surtout grâce aux efficaces mélodies, rappelant Blondie (l’excellente Rimbaud Eyes) sur un rock plus près de Sleater-Kinney ou Throwing Muses, qu’on aime ce "Too True". Les plus vieux y entendront un mélange de Pat Benatar, Belinda Carlisle et de Kazu Makino, des Blonde Redhead (In the Wake of You). Et ce n’est pas si surprenant lorsqu’on sait que la leader du groupe, Dee Dee Penny, a travaillé avec Richard Gotteher pour son premier effort "I Will Be" en 2010. Ce vétéran fut réalisateur des albums de Richard Hell And The Voidoids, Blondie, The Go-Gos et The Raveonettes, et avait aussi co-écrit des tubes dans les années 60.

Musicalement, les Dum Dum Girls sont à leur meilleur lorsqu’ils intègrent un peu plus de mystère dans le ton, comme sur The Lost Boys and Girls Club. On y sent un peu plus de Mazzy Star et de Tanya Donelly. Penny avait l’habitude de tout enregistrer seule, mais s’est entourée d’un groupe entièrement féminin depuis le second album de la formation, "Only in Dreams", de 2011.

La voix de Dee Dee Penny est pleine de subtilités et résonne d’assurance (Too True to be Good). Le quatuor de Los Angeles devrait peut-être éviter de ralentir le rythme, puisque les ballades comme Are You OK ? ou Trouble is My Name les dirigent vers la pop plus mielleuse, affectant la perception de ce groupe autrement excitant.

Un album solide et intéressant qui comporte quelques très bonnes chansons, certaines moyennes et de rares mauvais moments.

- Desc. : Indie pop-rock
- R.S.V.A. : Cults, Blonde Redhead, Vivian Girls

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0