[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > D > DOIRON, JULIE

So Many Days

DOIRON, JULIE

Aporia

jeudi 10 janvier 2013, par Jean-François Rioux

(4.5/5) D’entrée de jeu il serait facile de dire que So Many Days pourrait être la suite de Purple Blue (Eric’s Trip), puisque l’ancien leader du groupe (et ex ami de cœur de la chanteuse) a réalisé l’album dans son studio et y a ajouté son empreinte sonore. Un album simple, sincère qui pourrait en charmer plusieurs.

Tout au long de l’album, dans une écoute moins attentive, on accroche sur les jolis refrains, des guitares parfois délicates et parfois plus lourdes, la merveilleuse voix de Julie et ses mélodies. C’est lorsqu’on prend le temps de bien écouter les détails en toile de fond qu’on s’aperçoit de l’influence de Rick White, de son côté mystique et d’une touche très légère de psychédélisme. Un peu comme vers la fin de la pièce Where Are You, By The Lake ou The Only pour ne nommer que ceux-là. L’influence de Neil Young ce fait également plus sentir que sur les albums précédents.

On entre rapidement dans l’intimité de la chanteuse, ses chansons parlent souvent de ses sentiments, de choses très personnelles et elle ne s’en cache pas. Les fans le constatent depuis son premier album sous le nom Broken Girl. Malgré l’affiliation à Rick White, il ne faut pas croire que cet album en est un nouveau d’Eric’s Trip, loin de là, c’est un album de Julie Doiron, qui poursuit où le dernier nous avait laissés (I Can Wonder What You Did With Your Day - 2009).

La chanteuse a fait beaucoup de chemin depuis son Juno remporté pour l’album Julie Doiron & The Wooden Stars en 2002. Il est toujours agréable d’aller la voir sur scène, ou elle nous raconte beaucoup de chose et nous fait également bien rire. So Many Days conclut bien l’année 2012 et se hisse en dernière minute de plusieurs palmarès.

- Desc. : Indie-rock, folk.
- R.S.V.A. : Neil Young, Cat Power, Mount Eerie

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0