[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > D > DIAMOND RINGS

Free Dimensional

DIAMOND RINGS

Secret City

lundi 17 décembre 2012, par Nicolas Pelletier

(3.5/5) Le prochain hype montréalais a des chances d’être John O’Regan, alias Diamond Rings, sur lequel les projecteurs se braquent de plus en plus. Son premier album, « Special Affections » paru il y a à peine un an promettait. Le second, « Free Dimensional », sorti il y a quelques semaines, confirme le talent et le sens du vedettariat du musicien.

Diamond Rings fait dans la pop électro romantique. Pratiquement toutes ses chansons parlent de séduction, de désir amoureux (ou plus si affinités). Pour aimer la musique de Diamond Rings, il faut adorer les sonorités des années 80 parce que O’Regan en utilise beaucoup : claviers, beatbox aux allures faussement cheap, et cette voix versatile qui le fait sonner autant comme Andrew Eldritch des Sisters of Mercy que Billy Idol (comme sur Put Me On). Si vous avez toujours détesté Duran Duran, Depeche Mode et Joy Division (I’m Just Me), cessez immédiatement de lire cet article et passez à un autre. Ces artistes – et toute la culture 80s - ont fortement influencé le Torontois. Il a même dépoussiéré Max Headroom pour son nouveau look !

Le point fort de ce second opus est sans conteste la troisième chanson, intitulée Runaway Love. Ce morceau est d’un dynamisme irrésistible. O’Regan y a inclus de rares guitares viriles (qui ne reviennent malheureusement pas souvent sur les neuf autres pièces). Rings a la touche pour faire danser sur un dance floor (ou dans sa tête) comme sur I’m Just Me, une autre toune qu’il a d’ailleurs pu chanter en ondes chez les David Letterman et Tonight Show, ce qui est toujours intéressant au niveau visibilité dans le marché américain.

Bref, dans la même vague que PS I Love You (des potes à lui), Theophilus London, Junior Boys, ou les Handsome Furs, il faut compter sur Diamond Rings, l’un des plus talentueux du lot sur le plan mélodique.

- Desc. : Électro 80s/Dance pop
- R.S.V.A. : Handsome Furs, She Wants Revenge, Junior Boys

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0