[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > D > DEWEARE, FRANCK

Mes semblables

DEWEARE, FRANCK

Negus

dimanche 11 mars 2012, par Nicolas Pelletier

(3/5) À la fin des années 80, Deweare trippe grunge et punk : Sonic Youth, Butthole Surfers et le new wave sont ses influences. Il rencontre ensuite Bashung chez qui il reconnaît un maître. Après la vie et la mort de ses groupes Les Poorman et Franck Marx, il débarque à Montréal en 2000 où il rencontre Ariane Moffatt par hasard, dans un aéroport.

Séduite par ses démos, elle lui présente les gars de Plaster, avec lesquels Deweare produira son premier album en sol américain, High Class Trauma (2007). Il collaborera avec des artistes aussi disparates que Cyndi Lauper, Erik Truffaz, Natasha St-Pier et écrira quelques chansons pour Ariane.

Pour son second album solo, Deweare joue la carte du spoken word d’ambiance (Darwin, avec Truffaz, justement) qui évoque celle de Bashung, Rodolphe Burger (de Kat Onoma), sa voix s’approchant dangereusement de celle de Gainsbourg par moments ! Sa musique est extrêmement variée, de l’électro à la ritournelle, dans la gamme des Arthur H et Albin de la Simone, en plus mystérieux (Dans le tumulte). On y retrouve certains des meilleurs musiciens de Montréal : Alex McMahon (Plaster, claviers) ,Jean-Phi Goncalves (Beast, batterie), Mathieu Désy (Catherine Major, contrebasse), Jean-Nicolas Trottier (cuivres), Johnatan Cayer (Odd, piano), Gabriel Aldama (Afrodizz, guitare) et Pierre Girard (Galaxie 500, Ariane Moffatt…) au mix. Recommandé aux aventureux !

- Desc. : Électro pop franco
- R.S.V.A. : Bashung, Rodolphe Burger, Gainsbourg

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0