[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Musique > D > DESTRUCTION UNIT

Negative Feedback Resistor

DESTRUCTION UNIT

Sacred Bones

samedi 26 décembre 2015, par Jean-François Rioux

(4/5) Le plus récent Destruction Unit arrive en automne comme une véritable bombe, une explosion rythmée mélangeant adroitement le punk et la musique psychédélique. Après l’introduction de la première pièce qui est un peu longue, on tombe soudainement dans une musique au rythme effréné et enragé.

Un batteur déchaîné donne le tempo au mur de guitares et de basse qui déambulent dans tout les sens. Les mélodies sont perceptibles, mais bien enfouies dans un capharnaüm brutal. On y entend aussi plusieurs éléments de post-punk et de hardcore qui teintent les compositions assez longues de Destruction Unit.

Moins grunge que Metz, sans doute plus agressif, Destruction Unit est aussi beaucoup plus obscure, plus sombre voir ténébreux par moments. La musique est post-apocalyptique, autant dans les thèmes de chansons que dans son résultat final. On peut aussi entendre des influences provenant de Nirvana ou des Melvins, mais c’est tout de même moins accessible, plus déchaîné et beaucoup moins mélodique.

Negative Feedback Resistor est un album violent, qui libère le méchant et qui se tient très bien du début à la fin. Il faut juste prendre le temps de l’apprécier, de l’assimiler et bien entendu d’avoir envie d’un peu de musique bruyante !

- Desc, : Psyché-punk post-apocalyptique
- R.S.V.A. : Six Finger Satellite, Karp, OFF !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0