[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > D > DESTROYER

Destroyer’s Rubies

DESTROYER

(Merge)

lundi 1er octobre 2007, par Nicolas Pelletier

Déjà un septième album pour ce groupe de Vancouver, mené par Dan Bejar. Et comme à son habitude, ce nouvel album part sur un terrain musical inexploré. Dès le départ, avec la pièce Rubies, on se lance dans une épopée de neuf minutes et demie où les guitares électriques et acoustiques sont entrecoupées d’une rythmique variable, ce qui n’est pas sans rappeler certains moments de Neil Young avec ses Crazy Horse, époque Zuma. Si Bejar semble à première vue un fils spirituel de Bob Dylan, on sent que Bowie a également eu une influence majeure sur sa façon de chanter et de composer. Son chant sur European Oils rappelle directement la belle époque de Diamond Dogs. D’autres titres évoquent plus l’œuvre de Marc Bolan (T.Rex) et encore plus Syd Barrett, comme la pièce Painter in your pocket. Bejar fait également partie des New Pornographers, son projet « pop ».
- Desc. : Indie folk rock
- R.S.V.A. : Frog Eyes, Sunset Rubdown, Snailhouse

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0