[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > D > DEACON, DAN

America

DEACON, DAN

Domino

jeudi 14 février 2013, par Alexandre Turcotte

(4.5/5) Dan Deacon est une bête aux talents immenses. On le ressent encore une fois de plus sur America, son plus récent album. Originaire de Baltimore au Maryland, Dan Deacon est un chef d’orchestre électronique, qui puise dans la musique une prouesse de folie géniale, du potentiel furibond, acide et magique. On ressent sur America une puissance rarement atteinte avec la musique électronique. Une envolée hallucinante et quasiment psychédélique digne de grands maitres.

La force d’America réside peut-être dans le fait que des vrais instruments ont été utilisés, du violon à la flûte en passant par la clarinette et la contrebasse. On fait face à une véritable orchestration avec America. Il ne s’agit plus d’un petit bidouilleur sur une console, mais d’un maestro synchronisant tout un orchestre, une symphonie électronique, expérimentale et monumentale. Certaines pistes sont plus pop, d’autre plus rock et plus électro ou même très classique. Dans tous les cas, on est transposé dans un tableau immense et riche. On se croirait dans une église parfois, avec orgues, symphonies et chorales. Au même instant, on se croirait sur une piste de danse psychédélique dans un club des plus explosifs.

America est construit en deux parties, la première est ce que j’ai entendu de mieux dans le genre électronique, avec notamment Guilford Avenue Bridge, poignante et hallucinante. Ensuite, un peu moins réussi, le tableau en quatre actes intitulé USA. Une belle promesse, mais parfois il manque un peu de souffle, comme si le tableau n’avait pas été entièrement peint, mais seulement esquissé.

Dan Deacon est assurément un grand maitre de la musique électronique. À ne pas rater.

- Desc. : Électronique, psychédélique, orchestral-pop.
- R.S.V.A. : Animal Collective, Talking head, Daft Punk

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0