[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > D > DAVID & THE CITIZENS

S/T

DAVID & THE CITIZENS

(Friendly Fire)

vendredi 5 octobre 2007, par Loïc Robichon

Formée en 1999 au moment où David quittait Stockholm avec quelques enregistrements sur son quatre-pistes, la formation suédoise réunit plusieurs excellents musiciens du coin. Toutefois, ce qui fait sa véritable originalité est d’avoir intégré un trompettiste en 2000, Magnus Bjerkert. C’est la première fois que paraît un de leurs disques en Amérique du Nord, mis à part l’album solo de David Fridlund, Amaterasu. En plus du quintet qui forme le noyau central, on remarque l’apparition dans les chœurs de Sara Culler qui illumine la dernière pièce, Let’s not fall apart. Sur le premier EP du groupe, connu sous le nom de The Beppe EP (nom du chat de David et marque de commerce du groupe), on retrouve la pièce Now she sleeps in a box in the good soil of Denmark, un intense duo acoustique et aussi un de leurs classiques. L’enthousiasme de D&C se combine à une réelle gravité. Les paroles traitent presque exclusivement de la perte dans les contextes où on ne peut y être confronté. En attendant la réédition (US) d’Until the sadness is gone (plus tard dans l’année) sur lequel on retrouvera les pièces d’ouverture et de fermeture, ce premier avant-goût printanier arrive tout juste pour faire fondre la neige tenace.
- Desc. : Indie pop Rock
- R.S.V.A. : Bright Eyes, The Decemberists, Josh Rouse.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0