[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Musique > D > DAVID DONDERO

Shooting at the sun with a water gun…

DAVID DONDERO

Future Farmer

septembre 2002, par Nicolas Pelletier

Suivant l’exemple des magasins de porcelaine, le folk singer David Dondero expose sa fragilité sentimentale ("If you break my heart / you pay for it") à travers d’intéressantes chansons pop bien fignolées. Troubadour des temps modernes, Dondero base ses textes sur des bouts de conversations entendues ici et là. Ça donne des "Hello, what’s your name ? Are you Irish ? Hell, no I’m Frankenstein, but I was a real back seater in my time, I was a real Tina Turner in my time" qui permettent de situer rapidement ses personnages en contexte. Le résultat de ce patchwork est fort intéressant et lui sert de canvas à ses propres émotions. Parfois très personnel (« The loneliness that kills »), ses enregistrements sont d’abord construits autour de ses paroles et d’un riff à la guitare acoustique. Bien qu’il se limite à 4 tracks d’arrangements (une guitare électrique et un beat box se joignent occasionnellement), la qualité sonore est remarquable : on distingue avec précision les claquements de doigts et la résonance de sa guitare aux cordes métalliques. Parfois il touche presque au « spoken word », d’autres fois il s’aventure plus dans la pop, il tombe aussi quelques lamentations à la Dylan, mais il reste toujours dans le folk. (8/10) NP
- Desc. : Folk
- R.S.V.A. : Keith Welsh, Kevin Salem, Bob Dylan

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0