[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Musique > D > DANIELL, DAVID & MCCOMBS, DOUGLAS

Sycamore

DANIELL, DAVID & MCCOMBS, DOUGLAS

Thrill Jockey

samedi 12 février 2011, par Arnaud Astreoud

(3/5) Lorsque deux maîtres instrumentistes se croisent, cela peut donner naissance à une histoire. Petite ou grande, l’Histoire, elle nous le dira. Quoi qu’il en soit, Douglas McCombs, musicien Chicagoan expert officiant dans Tortoise, qui tient de manière récurrente une 4 cordes, passe sur ce projet urbano-champêtre à la 6 cordes et au « lap steel ». Quant à David Daniell, New Yorkais aux mauvaises fréquentations comme Thurston Moore ou encore Rhys Chatham, caresse avec nonchalance une autre 6 cordes. Profiler ce duo de « performers » serait bien trop long et épuisant, tellement leurs parcours sont (pour musiciens avertis) à ce point intéressant.

Du coup, on peut attendre beaucoup de tels c.v. Cette heureuse rencontre produit donc des plages instrumentales compilées sur 4 titres de 5 à 15 minutes entre ambiance jazzy de bon goût, texture style musique concrète, effets psychés, le tout épicé de folk avec quelques parties de batterie pour façonner un paysage sonore post-rockien, voire noisy, qui tire son fluide vital dans un esprit expérimental des années 60-70.

Sycamore (encore le nom d’un bled dans l’Illinois…), album parfois envoûtant qui s’écoute exclusivement dans des conditions de zenitude absolue, pour lâcher prise, se laisser pénétrer par le vide ou encore pour se sentir bercer par les vagues d’une clarté limpide de plages de sable blanc de Vejer de la Frontera (bougarde espagnole bordée par l’océan Atlantique en Andalousie, mais aussi dernière plage… de cette histoire).

- Desc. : Ambient fusion post-rock
- R.S.V.A. : Cyrus Rego, Sun ra, Stars of the Lid

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0