[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Entrevues > The Snitches

The Snitches

De l’ombre à la lumière

mardi 10 septembre 2002, par Jeff Bugz

L’histoire des Snitches n’est pas simple ; elle a commencé vers 1993, lorsque Mike Webber (chanteur/guitariste) a formé le groupe. Après un premier disque « A Day At The A » en 1995, un enregistrement baroque entraînant, ils ont fait paraître leur deuxième album « Sleepwalker » qui lui, se démarquait par un côté robuste qu’on leur connaissait plus ou moins. Patrick Naud (ex-Cheesecake Circus) fit son entrée en scène en 1998, lorsque les Snitches recherchaient un nouveau batteur. En plus de l’influence d’un nouveau membre, de plus de maturité et du roulement de personnel, la formation est devenue un quatuor (maintenant trio puisque le guitariste Patrick Hamilton a quitté le groupe) pour ce troisième disque intitulé « Star Witness », qui semble oublier ses origines, pour maintenant nous offrir un rock alternatif cru. Parfois joyeuse, parfois sombre, la musique des Snitches, agrémentée de la voix de Webber et Moodie a son originalité. On pourrait parler d’un mélange de plusieurs saveurs rock des années 90’s (Pixies, Supergrass) avec des facettes plus connues du passé telles que les Cars et sa tête dirigeante Ric Ocasek.

L’histoire du groupe est longue, car près de 10 ans (formé en 93) après sa création, le personnel a beaucoup changé pour ne pas dire diminué. Pour un groupe que l’on a déjà vu avec 6-7 musiciens sur scène, passer à trois doit faire tout un changement, et même une raison de rester muet pendant deux ans. Un mauvais management, des problèmes personnels, une distribution pas à la hauteur et plusieurs départs du groupe sont les véritables raisons de cette période sabbatique selon Patrick « Rico » Naud (batteur), rejoint au téléphone en fin juin. « Scott s’implique encore plus qu’avant et je crois que cela donne de bons résultats avec les Snitches » a-t-il ajouté. Auparavant, Scott Moodie était connu comme un chanteur-danseur au sein du groupe, car il ne jouait d’aucun instrument, c’était en fin de compte un choriste-animateur de foule, celui qui vous fait sourire pendant un spectacle. Ce choriste collabore à l’écriture des pièces et en plus il s’empare du micro à lui seul pour certains morceaux. Pour « Star Witness », les goûts musicaux de tout le groupe ont parlé, on y retrouve plusieurs styles et malgré l’ambiance joyeuse du trio, on peut s’attendre également à certains morceaux plus sombres, comme ce que Frank Black nous avait présenté en fin 80.


« Sugar mommy ! C’est notre chanson Arena Rock ! »


Reconnus pour leurs excellents concerts, les Snitches monteront sous peu sur scène en première partie de Guided By Voices, une expérience d’une soirée qui pourrait grandement les faire connaître. Et en ce qui concerne un vidéo ?

« Notre premier clip Right before my eyes, nous l’avons réalisé, il y a de ça près d’un an, mais comme nous n’avions pas d’étiquette pour le sortir, le vidéo a patienté plusieurs mois sur les tablettes » nous explique Patrick. « Nous avons l’intention de produire un second vidéoclip sous peu, probablement pour la chanson « Willie ». Tandis que l’album se retrouve déjà sur les tablettes au Canada, sous peu, il le sera aux États-Unis sous la bannière d’un nouveau label qui se nomme Oh ! Tonito. « Nous sommes le deuxième groupe signé sur ce jeune label, qui est dirigé par la copine du gars qui détient Le Grand Magistery », explique Patrick. Pendant ce temps le trio montréalais attend toujours pour voir ce qui se passera en Europe pour « Star Witness ».

Les vieux fans seront heureux d’apprendre que les Snitches continuent de jouer leurs vieux succès, bien entendu adaptés au goût du jour ! Des reprises, ils en font encore quelques-unes, ce pourrait être du Pixies aussi bien que du Duran Duran.

Dès l’hiver prochain, le groupe aimerait retourner en studio, question d’enregistrer un album qui, cette fois, ne fera pas attendre ses fans. Patrick nous a justement confié que les Snitches ont déjà une vingtaine de nouvelles chansons. Ce sera à voir, dès l’été prochain, si parole sera tenue.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0