[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > WE ARE WOLVES

C’est sûrement des magiciens !

WE ARE WOLVES

Montréal, Le National, Vendredi le 16 octobre 2009

mercredi 4 novembre 2009, par Éric Dumais

C’est aux alentours de 22h00 que We Are Wolves, célèbre groupe punk-électro de Montréal, est monté sur la scène du National le vendredi 16 octobre dernier. Les fans semblaient fiers d’être présents au spectacle, car il y avait déjà quelque temps que les loups n’étaient pas venus se donner à cœur joie dans leur ville natale…

C’est donc sous une pluie d’acclamations, d’applaudissements et de hurlements de loups (un précieux moment !) que les trois musiciens montréalais ont fait leur apparition tant attendue. D’abord, Vincent Lévesque s’est dirigé droit sur son synthétiseur en saluant rapidement la foule de la main. Puis, Antonin Marquis, le batteur, nous a gratifié d’un solide coup de baguettes en guise de salutations. Finalement, Alexandre Ortiz s’est fait attendre… comme dans tout bon spectacle, mais il a finit par arriver. Et que le spectacle commence ! Lumières tamisées, beat électro écœurant, percussions solides rythmées, accords de guitare. Tadam ! Instant… magique !

We Are Wolves a offert aux fans montréalais un spectacle magique, ensorcelant et véritablement envoûtant. Ils ont revisité leur carrière musicale avec un concert d’une durée approximative d’une heure et demie. Chaque moment était précieux et c’est probablement ce qui fait tant la force des loups. Ils ont enchaîné l’un après l’autre tous leurs succès, en passant par Paloma (sur laquelle Xavier Caféïne a dansé allègrement parmi la foule), Fight & Kiss, Magique (très en demande !), Holding Hands, Rue Oblique, La Nature (quel beau moment !) et Coconut Night, en voulez-vous, en v’la ! Ils ont réussi à nous surprendre une fois de plus en débarquant sur scène avec leurs célèbres chapeaux en forme de loup, hauts et étroits. Puis, c’est vers le milieu du spectacle qu’ils ont quitté la scène pour endosser un déguisement étrange, au sommet duquel on pouvait distinguer une gueule de loup. On se croyait quasiment dans le clip Coconut Night…

La salle était relativement bondée, sans être excessivement remplie. Heureusement qu’ils offraient deux concerts à Montréal, car il aurait fallu défoncer les murs du National pour faire entrer tous les fans de We Are Wolves ! Le public, probablement ravi d’être à l’aise dans leurs mouvements, était en extase ; les gens bougeaient au rythme de la musique, dansaient et sautaient sur les refrains accrocheurs, ou, tout simplement, se laissaient carrément envoûter en secouant légèrement la tête de bonheur et d’extase.

L’acoustique de la salle était étonnamment bonne, ce qui conférait au spectacle une atmosphère quasiment parfaite. Les jeux de lumières accompagnaient chaque composition en apportant une touche chaleureuse et une ambiance dignes de l’émotion dégagée. Et les trois musiciens, toujours aussi souriants, étaient vraiment énergiques, mais surtout, comme l’a proclamé haut et fort Alexandre Ortiz, très contents d’être enfin de retour à Montréal.

C’était donc un lancement d’album totalement réussi et surtout un concert d’une rare qualité. Les fans de We Are Wolves n’ont pas été déçus et c’est tant mieux. Pour ceux qui n’ont pas assisté aux concerts du 15 et 16 octobre dernier, les loups sont en tournée à travers le Québec pour les mois d’octobre à décembre. Allez-y en grand nombre ! Ahouuuuuuuuu !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0