[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > VASELINES, THE

Plus que de la gelée de pétrole pour vos oreilles

VASELINES, THE

Dimanche 31 octobre 2010 à la Sala Rossa, Montréal

jeudi 4 novembre 2010, par Jeff Bugz

Formé en Écosse en 1987, le groupe The Vaselines, avec en premier plan Frances McKee et Eugene Kelly, était de passage à Montréal pour la première fois de son histoire. Le groupe s’est dissout quelque part au début de l’année 90 lorsque le couple a rompu. C’est M. Kurt Cobain qui, par la suite, est devenu leur promoteur officiel, réinterprétant deux chansons du groupe sur l’album Incesticide et une de plus sur le fameux Unplugged. Sans oublier que le leader de Nirvana n’a jamais cessé de nommer The Vaselines dans les médias lors des entrevues.

À nouveau réunis, Frances et Eugene nous offrent en 2009 quelques concerts ici et là, et en fin 2010, leur premier album en 20 ans (Sex With An X) ! Mis à part quelques rides, la formation semblait être d’une forme splendide lors de leur prestation sur les planches de la Sala Rossa. Frances et Eugene se tiraillant sans cesse (sans aucun doute scénarisé, mais mignon et drôle) afin de faire rire le public et de les faire embarquer dans le spectacle. Frances ajoutant même plusieurs commentaires en bas de la ceinture du type : « ce n’est pas pour parler que les gars ont une langue ! » Ou encore le fameux « voulez-vous coucher avec moi ce soir ? », ou une quinzaine de personnes ont répondu « oui », et Frances répliqua en disant « Je vais être occupée cette nuit ! Mais ne le dites pas à mon mari ». Les vieilles rengaines de couple entre les deux n’ont pas cessé du spectacle et tant mieux !

Cinq musiciens en tout sur la scène, trois guitares (est-ce vraiment nécessaire pour jouer leurs pièces ?) et une belle énergie. Quelques déguisements dans la salle, contenant près de 300 personnes. Ils ont joué presque tout ce qu’il fallait, les Molly’s Lips, Son of a Gun, Jesus Don’t Want Me for a Sunbeam, Rory Rides Me Raw et plusieurs titres de leur nouvel album, dont la pièce I Hate The 80’s, qui est pop et accrocheuse.

Un concert chaleureux, intime, drôle, bref une soirée magnifique pour un dimanche soir lorsque l’on doit entrer au boulot le lendemain matin. Félicitations au groupe en première partie qui a débuté vers 21h40 et qui a fait en sorte que le concert ne se termine pas trop après minuit !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0