[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Concert > THE WEAKERTHANS

@ Cabaret Music Hall

THE WEAKERTHANS

Montréal, 30 mars 2005

mercredi 13 avril 2005, par Alexis Charlebois-Laurin

The Weakerthans étaient de passage à Montréal pour une série de deux spectacles au Cabaret. On ne compte plus le nombre de visites à Montréal de ce groupe de Winnipeg et les gens qui se présentaient savaient pertinemment que nous aurions droit à un spectacle de qualité. La soirée commença avec la prestation de Malcolm Bauld qui est fort probablement l’un des meilleurs compositeurs que compte Montréal. On peut bien être déçu par la mort de The Frenetics, mais ce projet solo de Malcolm Bauld est vraiment des plus excellents. Un contrôle total de sa guitare et une voix ultra-puissante. Quelque chose qui nous rappelle Greg MacPherson et Joe Strummer. Si le monsieur décidait de s’y mettre sérieusement, il pourrait connaître un grand succès, j’en suis convaincu. C’est à surveiller. Le deuxième groupe à se présenter sur scène offrit une performance des plus énergiques et disons... étrange. Ce groupe, dont je n’ai malheureusement aucune idée du nom puisqu’ils n’étaient pas annoncés et ne se sont pas nommés, selon ce que j’ai entendu, comptait quelque chose comme sept membres avec cuivre, basse, batterie et tout le tralala. Parfois un son très garroché et cacophonique et à d’autres moments, très orchestral avec une atmosphère de fête. Je les décrirais comme une version trash d’un son dérivé de Godspeed ! You Black Emperor avec des tendances irlandaises. OK, ça n’a pas vraiment de sens, mais c’était ça quand même.

Pour poursuivre : The Constantines, le groupe qui semble faire toute cette tournée avec The Weakerthans. De l’excellent rock. Une performance honnête et énergique avec le guitariste/chanteur qui grimpe sur le balcon du Cabaret pour danser. Un son indie rock à tendance brit-pop si on peut dire. Un espèce de mélange de The Weakerthans et de The(International) Noise Conspiracy… ou peut-être pas. Bref, une formation que la foule a appréciée et qui en a certainement conquis plus d’un dans la salle.

Finalement, le groupe principal. Comme d’habitude. John K. Samson avait l’air d’être l’homme le plus serein et décontracté sur terre. Une performance des plus excellentes et une interaction avec le public qui fait en sorte que nous avions l’impression de les voir jouer dans notre salon. Nous avons eu droit à quelques nouveaux morceaux qui étaient du très bon matériel, ce qui nous laisse espérer une excellente suite à leur dernier disque Reconstruction Site. Espérons que leur nouvel album ne se fera pas trop attendre. Le spectacle s’est terminé avec tous les membres des groupes ayant joué ce soir là réunis sur scène pour une grande prestation de famille. Je ne crois pas que The Weakerthans donneront un jour une mauvaise prestation.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0