[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > The Clientele - Concert 6 juin 2007

The Clientele - Concert 6 juin 2007

vendredi 15 juin 2007, par Jean-François Sénéchal

The Clientele était à Montréal le 6 juin dernier pour promouvoir son dernier opus, God save The Clientele. Celui-ci marque un tournant dans l’approche musicale de la formation qui n’hésite plus à augmenter le tempo et à réduire le taux éminemment élevé de mélancolie qui caractérisait son travail précédent. Leur son « sixties » ne se dément cependant pas, avec des influences qui pointent maintenant de façon plus claire que jamais vers les Zombies et autres Byrds de ce monde. Ces changements coïncident avec l’intégration d’un nouveau membre, la jeune (et très jolie) Mel Draisey. Passant du trio au quartette, The Clientele se dote ainsi d’une choriste-violoniste qui apporte sur scène un peu ces cordes magnifiquement arrangées par Louis Philippe sur disque. Les membres de la formation étaient tout sourire et semblaient davantage enthousiastes que lors de leur dernier passage à Montréal, il y a près d’un an et demi. Le public semble aussi avoir mieux répondu à l’appel. Sur scène, entourée par les rideaux très kitchs du Club Lambi, la formation a interprété une quinzaine de pièces de leur répertoire. La moitié était tirée de leur dernier opus, notamment les excellentes Here comes the phantom , Winter on Victoria St. et The queen of Seville . L’autre moitié fut dédiée aux pièces qui ont marqué les meilleurs moments de leurs trois albums précédents : Since K got over me , We could walk together , Impossible , Reflexions after Jane. À noter également la prestation, en rappel, de l’exceptionnelle (I want you) More than ever, demande spéciale d’un spectateur inspiré (et ce n’est pas celui qui écrit ces lignes). La première partie a été défendue par la formation montréalaise Receivers, puis par Beach House, un duo de Baltimore qui distille ses compositions hypnotiques avec un clavier, une guitare et un simple « beat box ». Suggérant le mystère du monde des spectres, la musique de Beach House a séduit plus d’un spectateur avec le matériel de leur premier album (éponyme) en carrière.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0