[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Revolver fait mouche

REVOLVER

En concert à la Sala Rossa, 17 octobre 2011

samedi 22 octobre 2011, par Nicolas Pelletier

Le trio de Français Revolver a rassemblé la jeune génération d’expatriés de l’Hexagone à la Sala Rossa en ce début d’automne gris et offert un solide concert, dans une formule beaucoup plus électrifiée que sur disque.

Les trois jeunes diplômés de la Maîtrise de Notre-Dame de Paris (une école de chanteurs classiques) se sont trouvés une vocation de rockeurs sur scène et semblent prendre un plaisir certain à jouer les vedettes. Le chanteur/guitariste central, Ambroise Willaume, a même posé en rock star à plusieurs occasions, s’agenouillant pour un solo, multipliant les clichés. Malgré ces petits écarts de jeunesse, le trio devenu quatuor sur scène avec l’ajout d’un batteur dynamique a livré une solide performance autant au niveau vocal - de loin leur force - qu’aux guitares électriques. Même si on voit bien que ces jeunes hommes ont passé plus de temps le nez dans les livres de partitions qu’à glander, ils savent faire du bon rock. Solides, sérieux, appliqués, Revolver est assis sur une montagne de talent, notamment au niveau des harmonies vocales. Rocker en chantant si bien n’est pas donné à tout le monde !

Ils ont conclu leur prestation en livrant une touchante version acoustique, unplugged, debout dans la foule qui les entourait chaleureusement, reprenant la magnifique Helplessly Hoping de Crosby, Stills, Nash and Young : un petit bijou permettant à tous d’apprécier leurs magnifiques voix, tout en conférant un esprit de fraternité touchant.

En prenant un virage rock électrifié, Revolver arrive certes à faire danser ces jeunes fans, ravies, mais accorder une plus large place aux versions acoustiques et épurées de leurs superbes chansons de leur jeune carrière pourrait amener un effet de communion dans la beauté que bien peu d’artistes peuvent se vanter de pouvoir livrer.

Chose certaine, on n’a pas fini de voir ces Revolver faire mouche. Photo par Nicolas Pelletier

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0