[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Concert > RADIO DEPT., THE

Au coeur de la tempête

RADIO DEPT., THE

Petit Campus, le 5 février 2011

mardi 8 février 2011, par Jean-François Sénéchal

Performance éclair de la formation The Radio Dept au Petit Campus de Montréal, le 5 février dernier. Le trio a offert environ une heure de musique indie pop rétro à un public enthousiaste qui, cependant, semble être quelque peu resté sur sa faim. Le seul rappel concédé par les Suédois n’a duré le temps que d’une seule pièce, sans doute la plus appréciée ce soir-là : Why Won’t You Talk About It. Dans l’ensemble, les trois albums studio de la formation ont été bien représentés, notamment le dernier-né, Clinging to a Scheme (2010), très bien reçu sur la scène mondialisée du indie pop. Certaines des pièces qui furent proposées sont parmi les meilleures jamais produites par les trois comparses, telles que Ewan, The Worst Taste In Music et You Stopped Making Sense. La plupart de ces morceaux apparaissent également sur la compilation de simples et de raretés, Passive Aggressive, publiée il y a quelques semaines à peine.

Ayant débuté avec la pièce Freddie And The Trojan Horse, le concert a lentement évolué vers des rythmes plus « groovies » et un son plus saturé. Les rythmes étaient largement assurés par les synthétiseurs de Daniel Tjäder, qui faisaient aussi office de percussions. La foule semblait attendre ce moment davantage énergique qui, pourtant, fut de courte durée. Les trois membres de la formation étaient d’ailleurs eux-mêmes très modérés en ce qui concerne leur présence sur scène et leur rapport au public. Est-ce à mettre sur le compte de la nationalité suédoise des trois musiciens, ou bien sur celui du mauvais temps ? Pourtant, la tempête de neige qui soufflait ce soir-là devait fortement leur rappelé leur pays d’origine, cette Suède d’où proviennent plusieurs des meilleures formations indie pop de la planète. Personne n’a sans doute jamais réussi à expliquer ce mystère, et ce n’est sans doute pas les performances de The Radio Dept. qui permettront de le percer à jour.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0