[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > POP MONTRÉAL 2013 : PARTIE 2

Vague électro et fracas punk !

POP MONTRÉAL 2013 : PARTIE 2

Du 25 au 29 septembre 2013, Montréal

mercredi 2 octobre 2013, par Émile Foucher

Première partie ici !

SAMEDI

Vers les 21 :30, c’est Murray A. Lightburn, leader de la formation montréalaise The Dears, qui présentait son matériel solo électro, sous forme de concert intime au Studio Breakglass. L’excellent Mass : Light, paru en août dernier, est fortement inspiré de la New-Wave des années 80 ; sans doute l’un des meilleurs albums à être paru localement cette année. Malheureusement, Murray A Lightburn n’a pas su rendre justice à ses pièces. Accompagné simplement par une choriste et un joueur de tambour, Lightburn a récité péniblement l’ensemble de son œuvre sur une instrumentation préenregistrée de A à Z ; une performance décevante et gênante.

Nous nous sommes donc dirigés vers le Club Lambi, où plusieurs groupes se succédaient devant une foule avide de guitares en distorsions et de rock brutal. L’un des premiers noms à performer fut l’intriguant projet PyPy, composé en partie de membres du groupe montréalais Duchess Says (dont la seule et unique Annie-Claude Deschênes). Malheureusement, Annie-Claude fut contrainte d’annuler la performance à cause d’un accident de voiture (elle va bien), c’est Red Mass, un autre groupe de Montréal, qui assurait le remplacement. Sans ne rien réinventer, Red Mass offre un rock dansant et saccageur avec une énergie bien sentie dans la même lignée que ses compatriotes (We Are Wolves, Duchess Says,).

Tout juste après Red Mass, c’est Comanechi qui a épaté la galerie. Basé à Londres, ce trio offre un punk garage noisy d’inspiration 60’s remis au goût du jour. Ce qui fait cependant le charme de cette formation, c’est Akiko Matsuura, leur chanteuse. Véritable bête de scène excentrique avec son costume de lutteuse et sa voix criarde, Akido « keex » Matsuura, fait penser à Bjork à ses débuts. Avec sa folie bordélique, Comanechi a fait sensation ; une belle façon de terminer notre expérience de l’édition 2013 du festival Pop Montréal.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0