[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > Peter and the Wolf - 31 juillet 2007

Peter and the Wolf - 31 juillet 2007

jeudi 2 août 2007, par Jean-François Sénéchal

C’est par une soirée torride que quatre formations se sont succédé sur les planches du Zoobizarre. Le thème unificateur de l’événement était apparemment le « folk », mais dans l’acceptation la plus large de ce terme fourre-tout. Ce furent tout d’abord les prestations d’Evening Hymns et de Choyce, membre de CPC Gangbangs qui présentait son matériel solo, entre folk-country et garage-punk. Brian Seeger est ensuite monté sur scène. Le montréalais a offert quelques pièces de son cru, marquées par l’humour et des thèmes aussi atypiques que le pénis et la crise cardiaque. Seulement accompagné par sa guitare sèche, Seeger rappelle la première période de Bob Dylan et ceux qui ont inspiré ce dernier (notamment le vieux Seeger, Pete de son prénom). Du folk, donc, mais du folk humoristique et anecdotique aux mélodies efficaces.

Les trois formations ont présenté un échantillon de leur répertoire (environ vingt minutes chacune) avec de laisser la place au programme principal de la soirée, Peter and the Wolf. Le musicien qui s’est présenté sur scène (pas de loup à l’horizon) n’était pas le barbu mystique et saturé de psychotropes auquel on pouvait s’attendre après l’écoute de son premier disque. Polo, espadrilles et cheveux courts bien propres, tels étaient plutôt les principaux attributs de Red Hunter, celui qui se cache derrière Peter and the Wolf. Le troubadour d’Austin, Texas (et non pas de San Francisco, Californie) s’était aussi presque transformé en homme-orchestre pour l’occasion, s’accompagnant à la guitare et à la batterie. Un compatriote (barbu celui-là) est venu lui prêter main forte pendant deux ou trois pièces pour les percussions et les back vocaux, mais sinon il était seul pour interpréter ses chansons abordant les thèmes d’un folk éminemment pastoral : liberté, espaces naturels, paix intérieure, soleil, amitié, amour, images d’un monde utopique, etc.

Ces pièces représentaient essentiellement du nouveau matériel de Peter and the Wolf. Seuls deux morceaux du premier album studio de la formation, l’excellent Lightness, ont eu droit de cité : « Safe Travels » et « Silent Movies ». Avec ses nouvelles pièces, Red Hunter continue son exploration d’une musique à la fois mélancolique, psychédélique et confortable, à la croisée de Little Wings, Devendra Banhart et Vetiver. La formation peut d’ailleurs parfaitement se prévaloir de l’étiquette « freak folk », mouvement dont Devendra Banhart est considéré comme l’un des chefs de file. Une bonne part des pièces entendues lors du concert se retrouvent sur le prochain album de Peter and the Wolf. Sa parution est prévue dans les semaines à venir.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0