[]

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Suivre son instinct

CHOCOLAT

Vendredi le 8 mai 2015, Sala Rossa, Montréal

lundi 11 mai 2015, par Émile Foucher

Suite à la parution de Tss-Tss l’automne dernier et la récente réédition de leur premier mini-album, le groupe montréalais Chocolat, formation composée de Jimmy Hunt (Chant, guitare), Emmanuel Éthier (guitare), Ysaël Pépin (basse), Brian Hildebrand (batterie) et Martin Chouinard (clavier), nous conviait à la Sala Rossa, salle mythique de la scène montréalaise, le temps d’une soirée où le rock francophone était à l’honneur.

Psychédélique et yéyé, la musique de Chocolat s’ancre dans la lignée de groupe rock francophone à l’esprit garage, volontairement diffus, instinctif et primal. L’esprit de groupe, au cœur de leur pratique, relaie les paroles (trashs à souhait) au second plan, privilégiant ainsi un son collectif et distordu à l’encontre de la tendance musical francophone actuelle, où tout semble soigneusement réfléchie et exécuté.

Sur scène, l’énergie rock Chocolat prend vie en devenant un véritable exutoire qui incite à la désinvolture, grâce à des compositions vivifiantes et à des ambiances langoureuses où le chant de Jimmy Hunt se mêle aux guitares dissonantes et au synthétiseur planant. Vêtu d’une simple salopette, Jimmy Hunt a d’ailleurs profité d’un court bain de foule en fin de performance, au beau milieu d’un parterre à la fois survolté et contemplatif.

Bref, une soirée où le rock garage deétait mis de l’avant, au grand plaisir des spectateurs massivement présents, qui se sont laissés entrainés dans le délire psychédélique de Chocolat qui prépare déjà, selon les rumeurs, un nouvel album à paraître cet l’automne.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0