[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

12 septembre 2006

M. Ward

mardi 26 septembre 2006, par Jean-François Sénéchal

Le concert donné par M. Ward faisait suite à la sortie de son excellent opus, Post-war. Ayant malheureusement manqué la première partie, défendue par Oakley Hal, je n’ai d’autre choix que commenter sans plus attendre ce qui fut une performance frisant la perfection. M. Ward était accompagné par quatre musiciens, notamment Rachel Blumberg et Adam Selzer, deux membres de la brillante formation Norfolk & Western. Les percussions étaient assurées par deux batteurs (dont Rachel Blumberg), preuve de l’aspect hautement rythmique de ce concert enchaînant des pièces dynamiques et puisant largement dans le répertoire de l’artiste originaire de la Côte-Ouest des États-Unis. Avec son naturel timide, trahi par une casquette lui cachant complètement les yeux, M Ward est néanmoins un artiste qui sait comment offrir des concerts d’une belle intensité musicale et émotionnelle. Il possède ainsi l’intelligence d’adapter son répertoire au contexte du concert ; car plutôt que d’insister sur les subtilités sonores et la dimension très texturées de ses disques, M. Ward a misé de façon heureuse sur l’aspect plus dynamique de son œuvre. Le musicien est d’ailleurs un virtuose dans l’unité et la cohérence qu’il sait donner à ses différentes productions (disques ou concerts), possédant un sens aigu des changements de dynamiques et de textures. Passant du clavier à la guitare, M. Ward a exploité sa voix grave et chaude pour envoûter l’auditoire, insistant avec son organe vocal sur les inflexions et les montées dramatiques. Visiblement satisfait de la réaction du public, M. Ward est revenu offrir, seul sur scène, quelques pièces en guise de rappel. Le musicien a présenté des morceaux plus intimistes où il s’est dévoilé complètement, ne remisant pas pour autant sa fougue, notamment lors de la première pièce du rappel (instrumentale), pendant laquelle il a trituré les cordes de sa guitare d’une manière éminemment viscérale. Un artiste à entendre, mais aussi à voir.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0