[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Concert > LEMONHEADS, THE

La déconfiture d’une légende

LEMONHEADS, THE

Le 3 juillet 2009 à la maison des arts de Laval.

mardi 7 juillet 2009, par Jean-François Rioux

Le titre de cet article aurait pu aussi bien être « Un polytoxicomane récidive » ou « De héros à zéro », mais j’ai opté pour la sobriété à l’instar du leader des Lemonheads : Evan Dando. C’est à Laval, dans une salle étrange de la Maison des arts, que se produisaient pour la première fois dans cette banlieue Dando et sa troupe. La dernière visite en sol québécois du chanteur remonte à un peu plus de 3 ans lors d’une tournée solo. Ce dernier nous avait alors offert une prestation incomparable.

C’est devant un peu plus de 100 personnes que le légendaire Evan Dando s’est humilié pendant à peu près une heure. Voyez-vous, le monsieur était tellement anéanti par une (ou plus) quelconque substance qu’il n’arrivait même pas à se tenir droit. C’était l’horreur du début à la fin alors que le bassiste faisait de son mieux pour remplacer les vocaux absents, faux ou erronés de son patron. L’image était pathétique voire même triste, malgré une foule assez patiente et compréhensive. Une foule qui s’est réduite de moitié très rapidement et les supporteurs restant essayaient même d’aider leur favori en chantant les paroles des textes que Dando ne semblait pas connaître et qui de toute façon, avait du mal à les jouer. Ce fut le cas pour la superbe Outdoor Type. Les puristes la chantaient en cœur par-dessus les ratés du bostonnais. Ce moment fut presque émouvant, mais on sentait déjà que notre héros était mort.

Le manque de respect pour ses fans était flagrant, le spectacle aurait dû être annulé par le groupe ou même par le promoteur qui devait sans doute être découragé. Un fiasco d’une vingtaine de dollars où tous se sont sentis floués. Dando debout, Dando sur le dos, Dando parti vomir derrière les rideaux. C’est tout ce que je peux vous raconter du pire concert que j’ai vu de ma vie. Malgré tout, Jason Bajada et Burning Brides ont fait de leur mieux pour réchauffer la foule avant l’autodestruction du célèbre groupe rock. Deux pouces bien haut pour Burning Brides qui ont donné toute une performance, mélangeant le stoner de Fu Manchu, la rage de Nirvana et le rock n’ roll de Wolfmother.

Voir les vidéos. Ce ne sont pas les chansons les plus désastreuse du concert cependant.

http://www.youtube.com/watch?v=XwF6... http://www.youtube.com/watch?v=ECbl... http://www.youtube.com/watch?v=b9Sv...

L’équipe des Lemonheads à fait enlever les vidéos les plus contreversé, malheureusement.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0