[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Concert > HOMMAGE À LHASA DE SELA

La route chante

HOMMAGE À LHASA DE SELA

6 et 7 janvier 2012, Théâtre Rialto, Montréal

mardi 10 janvier 2012, par Nicolas Pelletier

Merveilleux concert non seulement parce que les musiciens invités étaient tous de calibre exceptionnel, mais surtout parce qu’ils ont tous visé exactement là où ça touche. Sans beaucoup d’artifice, en misant sur la simplicité, ils ont pris le chemin le plus court entre leur amour pour leur amie disparue et nos sentiments. Le tout, sans jamais pleurer leur amie, bien au contraire. C’est en célébrant la vie, la gaieté, le talent, le rire de Lhasa qu’ils se sont tous réunis vendredi et samedi soirs derniers au Théâtre Rialto.

De Yves Desrosiers, magistral aux côtés du contrebassiste Mario Légaré (collaborateurs des débuts), au superbe Patrick Watson, hallucinant dans sa personnification de son amie sur El Pajaro, qu’il a magnifiquement interprété, tout en voix de tête, ils ont tous donné le meilleur d’eux-mêmes. Aussi incroyable que ça puisse paraître, Watson a réussi à chanter aussi haut que Lhasa cette magnifique chanson.

En n’ayant que deux ou trois (max !) pièces chacun, les nombreux amis de Lhasa n’avaient pas le luxe de se réchauffer avec des interprétations ordinaires : ils se sont tous défoncés, à nu, leur cœur sur la main. Bïa, Plants & Animals, les Barr Brothers, Katie Moore ont tous chanté avec une beauté à fleur de peau, sans jamais sombrer dans la guimauve. Incapables de faire renaître la voix unique et délicieuse de Lhasa, ils ont choisi d’embrasser chaque mot, chaque note à leur manière. C’est ainsi que Ariel Engle a interprété avec Plants & Animals une version déconstruite de Rising, presque proche d’une version à la Tom Waits. Le chant (la prière ?) de Radwan Ghazi Moumneh était touchant, également, dans son appel aux notes de la flute, tout en douceur et avec un petit quelque chose qui semblait échapper au temps.

La célébration s’est continuée en finesse comme elle avait débuté, avec Brad Barr – souvent présent avec différents musiciens – et la harpiste Sarah Pagé, une amie proche de Lhasa. Avec Katie Moore, ils chantèrent Fool’s Gold accompagnés par la Eden Sela, jeune sœur de Lhasa. Le guitariste et violoniste français Freddy Koella livrant lui aussi de beaux moments sur 4 ou 6 cordes. Arriva Arthur H, venu de France pour célébrer son amie disparue. Il a chanté les deux morceaux qu’il a écrits suite au décès de Lhasa : La marée haute et Dis-moi tout, dans lequel il lui demande comment est la vie(?) maintenant.

Ce concert a réuni des talents le temps de gracieux instants. Marie-Jo Thério, Patrick Watson et le génial batteur Robbie Cluster en tant qu’accompagnateurs d’Arthur H... Ou encore Freddy Koella, Mario Légaré derrière Jérôme Minière... Les gars de Plants & Animals mélangés au Barr Bros, avec Bïa ou la magnifique Alejandra Ribera, émouvante découverte... Le tout, pour la mémoire de leur amie.

Avec : Arthur H, Patrick Watson & The Wooden Arms, The Barr Brothers, Ariane Moffatt, Jérôme Minière, Alejandra Ribera, Louise Michel Jackson, Yves Desrosiers, Marie Jo Thério, Plants and Animals, Katie Moore, Esmerine, Thomas Hellman, Ariel Engle & Andrew Whiteman, Socalled, Radwan Ghazi Mounmeh, along with Lhasa’s musicians : Mario Légaré, Sarah Pagé, Miles Perkin, Joe Grass, Andrew Barr and Freddy Koella.

- Photo et texte : Nicolas Pelletier
- Sur la photo : Eden de Sela, Katie Moore et Brad Barr

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0