[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Concert > Damien Jurado

4 Octobre 2006

Damien Jurado

Pop Montréal

mardi 10 octobre 2006, par Jean-François Sénéchal

Dans le cadre de l’édition 2006 de Pop Montréal, Damien Jurado a présenté le 4 octobre dernier un concert tardif et intimiste à la Sala Rossa. Le « songwriter » de Seattle était accompagné par le percussionniste Eric Fisher et la violoncelliste Jenna Conrad, deux musiciens aujourd’hui partie prenante de la formation. Jurado a réservé une place de choix aux pièces de son nouvel album, And now that I’m in your shadow , notamment l’excellente What were the chances.

Il a également puisé dans son large répertoire comptant pas moins de sept albums, parmi lesquels l’exceptionnel et fantomatique Where shall you take me. Jurado est demeuré à la guitare sèche pendant toute la prestation, alors que Conrad, pièce maîtresse et ingrédient essentiel de la formation, a enveloppé les pièces de la chaleur et de la gravité de son violoncelle. Elle a également fréquemment marié sa voix à celle de Jurado pour donner naissance à de belles harmonies. À l’exception notable d’une pièce plus dynamique exécutée lors du seul (et bref) rappel offert par Jurado, la prestation est essentiellement demeurée en mode « down tempo ». Peu loquace, échangeant à l’occasion quelques mots avec Conrad, Jurado n’a pas quitté sa chaise pendant tout le concert. Cette position assise, typique chez lui, est peut-être tout particulièrement révélatrice de ce qu’est la musique pour Jurado : que ce soit en concert, en studio ou partout ailleurs, elle demeure une expérience intimiste, une forme de recueillement pour raconter le monde. Car Jurado est avant tout le conteur des drames et des petites joies (mais surtout des drames) du quotidien. Des personnages blessés ou tourmentés peuplent ses chansons où l’amour se trouve et se perd, où la vie se fait et se défait. Jurado sait transmettre avec un grand réalisme et une rare intensité les tragédies du quotidien, les pertes de sens, les espoirs simples. La scène est son salon, le bord de son lit, une fenêtre ouverte. Les spectateurs sont ses invités. Pourtant, même après avoir signé plusieurs disques chez Sub Pop et Secretly Canadian, Jurado demeure un « songwriter » méconnu. Loin des tendances musicales vite consommées et vite jetées, il propose un folk urbain honnête et sensible, pénétrant et éminemment mélancolique. C’est ce dont le concert était l’éclatante preuve.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0