[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

TIGHT

MVD

mercredi 7 novembre 2012, par Jeff Bugz

(1.5/5) Je ne ressentais pas de presse à me taper ce film-rockumentaire (ou faux-docu) sur le quatuor de pornstar Tight reçu en octobre dernier. Juste à la couverture, on devinait que ce serait un film assez amateur et à très petit budget, mais avec tout de même quelques jolies filles.

Le sexe reste un atout dans la vente de produit et d’événement, alors sans doute inspiré des fameuses Rock Bitch, la pornstar et gérante Bree Olsen accompagnée de la pornstar australienne Monica Mayhem (Caroline Pickering) ont mis sur pied un quatuor de filles, qui n’ont aucune base musicale apparemment, nommé ironiquement Tight. Le documentaire débute avec la création du groupe par Monica (chanteuse) puis nous montre l’évolution du groupe. On remarque rapidement que les filles sont attachées à leur traitement royal et préfèrent largement des instruments pour leur look plutôt que pour leur qualité sonore.

Sous des allures de punkettes, le groupe qui offre une douteuse musique pop-alternative entre Hole et les Go-Go’s n’a rien de très talentueux. J’ajouterais que seulement deux d’entre elles sont jolies si vraiment vous insistez pour le savoir. Dépourvues de talent, matérialistes, petite reines, elles croient que la vie de musiciens est facile et découvre rapidement qu’en s’associant à des farceurs, ce ne le sera pas tant que ça.

Malgré tout, j’ai poursuivi l’écoute jusqu’à la fin, était-ce mon œil attiré par plusieurs seins tout au long des 114 minutes ou était-ce simplement de l’hypnotisme à la The Osbournes où le cerveau veut changer de chaîne mais la main refuse d’appuyer sur d’autres touches de la télécommande, je l’ignore...

Porté sur écran de télévision câblé aux États-Unis, on comprend donc que ce projet est plutôt fait pour se remplir les poches en faisant parler d’elles que pour la qualité du contenu. Dans le style il y a pire, la famille Osbournes ou celle des Hogan l’est, mais si vous aimez ce genre de trucs vous serez sans doute charmés par ce docu maladroit et prévisible. Le mot de la fin, rester à l’école les jeunes !

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0