[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Cinéma & DVD > DVD > PUNK’S NOT DEAD

PUNK’S NOT DEAD

MVD

mercredi 2 septembre 2009, par Benoit Thibodeau

(4/5) Est-ce que le punk est mort ? C’est une question vraiment difficile à répondre. Ce film nous offre un coup d’œil assez complet de la culture punk. Ce mouvement musical a détruit beaucoup de barrières sociales en se transformant sans cesse pour devenir accessible à un large auditoire.

La directrice Susan Dynner démontre avec brio la confrontation entre les racines anarchistes du punk rock et la commercialisation corporative de cette même culture. Elle démontre tout de même avec brio l’évolution inespérée de la musique punk vers l’autoroute de la commercialisation. Ce documentaire explore plusieurs avenues de ce labyrinthe qu’est devenue la musique punk. Certains musiciens ne sont pas en accord avec la mutation et le démontre librement. L’ensemble du dvd vous occupera pendant presque quatre heures. Les suppléments contiennent un amalgame diversifiés d’entrevues, de moments inédits derrière la scène, d’anecdotes surprenantes. Peu de minutes sont ennuyantes. Les nostalgiques seront excités de voir les entrevues de certains membres vieillissants de la première vague comme GBH, Black Flag , Subhuman, the Damned, Social Distortion, Minor Threat, Bad Religion ou simplement des groupes de la nouvelle vague comme My Chemical Romance (beurk), Sum 41 (beurk), Good Charlotte (rebeurk !).

Que vous soyez un néophyte qui découvre cet univers anticonformiste ou un vétéran qui cherche à approfondir ses connaissances, Punk’s not dead fera renaître un intérêt pour ce genre de musique. Il est important de signaler que Susan Dynner s’est autofinancée en restant le plus fidèle possible à l’esprit de la culture punk anarchiste de la première vague.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0