[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Cinéma & DVD > DVD > INBRED REDNECK VAMPIRES

INBRED REDNECK VAMPIRES

SRS Cinema/MVD

samedi 11 septembre 2010, par Éric Dumais

(0.5/5) Après l’ensorcelant Truth or Dare : a Critical Madness, c’est maintenant au tour de la nouvelle comédie d’horreur Inbred Redneck Vampires de m’étourdir de mécontentement et d’agressivité. Réalisé par Mike Hegg et Joe Sherlock (ce dernier a environ 25 films indépendants à son actif), et produit par Tim Ritter (vous vous souvenez de lui ?), ce film, je vous l’avoue sans détour, ne sera jamais en lice pour figurer au prochain Festival de Cannes, ni à Fantasia, d’ailleurs.

Dans cette histoire tragico-épouvantable, c’est l’actrice Felicia Pandolfi (The Evilmaker, The Seekers, Alien Conspiracy : Beyond the Lost World) qui tient le rôle d’un vampire « sexy » nommé Catherine. Accompagnée de son éternel serviteur Lendel, qui est interprété par Warren E.B.B. (Abomination : the Evilmaker 2, Werewolf Tales), la charmante Catherine recherche inlassablement l’impitoyable et sanguinaire chasseur de vampires du pays. Au cours de leur quête, les deux protagonistes s’arrêteront dans une petite ville nommée Backwash, où Catherine, l’ensorcelant vampire, désirera convertir tous les villageois en esclaves (vampires). S’ensuit alors un bain de sang épouvantable, presque risible, dans lequel baigneront des personnages tout aussi pathétiques les uns que les autres, dont un nain grossier, un homosexuel maniéré, un obèse en salopettes et une poignée de filles nues à l’intelligence relative.

À première vue, Inbred Redneck Vampires est l’un des pires films mettant en scène des vampires que j’aie eu l’occasion de voir dans toute ma vie. Inutile de vous dire que nous sommes à des années-lumière du Dracula de Bram Stoker. Dans ce « chef-d’œuvre » du cinéma de série B, tout est raté : l’histoire est affreuse, les acteurs sont mauvais et la musique est exécrable. Rien ne mérite l’attention, sauf peut-être les défauts, qui peuvent à eux seuls faire l’objet d’une critique pointilleuse. D’abord, le jeu des acteurs est extrêmement faux ; vous ne serez peut-être pas surpris d’apprendre que certains comédiens ont été engagés au moment du tournage. L’improvisation se sent à plein nez, et le professionnalisme, pour sa part, a tout simplement décidé de faire faux bond ! Pour apprécier un tant soit peu ce film, il faut que vous aimiez, en partant, les films indépendants complètement fous, où l’humour représente la source principale d’inspiration, et où l’horreur figure comme un décor superflu. Bref, c’est le film idéal si vous avez envie de rire entre amis et de passer une belle soirée à avaler tout rond votre maïs soufflé. Évidemment, vous ne pourrez pas recommander ce film à vos amis, mais je me propose ultérieurement d’en glisser un mot à mes amis du Douteux.org, qui l’apprécieront certainement.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0