[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Profession : Meurtrier

BAGMAN

RoadkillSuperstar

samedi 8 octobre 2005, par François Legault

Oubliez Freddy, Jason et ses acolytes. Le Bagman est en liberté. Il est bien réel, cruel, « cool », assoiffé de sang et…québécois. Premier film à ce point « gore » à paraître au Québec, le Bagman est une comédie comparable au Braindead de Peter Jackson où l’hémoglobine est à l’honneur. Une victime du tueur prend la fuite et rencontre un groupe de proxénètes qui ne la prennent pas au sérieux, dommage pour eux. L’un des jeunes prononce le nom du Bagman une fois de trop et c’est le désastre : l’homme au masque de papier ne manque pas d’imagination quant aux façons de se débarrasser des criminels et de tous les renforts qui leur viennent en aide. Le trio de cinéastes constitué de Jonathan Prévost, François Simard et Anouk Whissell n’en est pas à ses premiers coups. Leurs courts métrages, encensés au sein des festivals Spasm, Vitesse lumière et Glitchfest, ont aussi été présentés aux festivals Fantasia et Tromadance. Chacune des présentations est récompensée d’un tonnerre d’applaudissements et de fous rires. Lloyd Kaufman, fondateur des studios Troma, les a d’ailleurs invités à prendre part au tournage du film Poultrygeist : attack of the chicken zombies qui devrait paraître sous peu. Ce DVD recèle tous les courts métrages qui ont fait leur renommée et suffisamment d’extras pour subsister plusieurs heures sans manger…à moins qu’une victime soit proche. Pour les sceptiques et les curieux, une visite sur le site www.lebagman.com s’impose.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0