[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Bouquinerie > VIOLLIER, YVES

Délivre-moi

VIOLLIER, YVES

Robert Laffont

dimanche 19 décembre 2010, par Josée Paquet

(3.5/5) Clotilde, photographe de renom, a, depuis sa tendre enfance, des réminiscences cauchemardesques d’une femme prénommée Sétima, qui vivait il y a un peu plus de deux cents ans. Lorsqu’elle apprend aux infos qu’on vient de découvrir un charnier au Mans, Clotilde se rend directement là-bas, dans l’espoir de découvrir la vérité sur cette femme qui la hante depuis tant d’années. Ce qu’elle y découvre est stupéfiant…

« Je ne sais pas où Sétima va m’emmener, dit Clotilde. Mon père s’est lancé dans la généalogie à cause de moi, parce qu’il m’avait entendue répéter : « Sétima, c’est moi. » De fil en aiguille, il l’a retrouvée. Il est rentré un soir en fouillant dans ses poches. Je croyais qu’il cherchait ses cigarettes. Il riait. Il m’a mis les papiers sous le nez. Sétima était bien l’aïeule de la famille. C’était un motif de discorde de plus entre ma mère et mon père. »

Yves Viollier, auteur prolifique s’il en est un, nous entraîne dans l’atrocité de la guerre des Vendées, un pan de l’histoire française méconnu de ce côté-ci de l’Atlantique. Le défi était de taille : non seulement l’auteur a réussi à produire un récit captivant, il a en outre su préserver les faits historiques s’étant déroulés pendant cette guerre. Le passage de l’époque moderne (Clotilde) à celle de sa malheureuse ancêtre (Sétima) est fluide, sans ambiguïté. Là où les anachronismes auraient pu se glisser, l’auteur a fait preuve d’une rigueur exceptionnelle et le lecteur est tenu en haleine du début à la fin.

L’histoire est bien ficelée, toutefois quelques pages supplémentaires auraient été bienvenues. À la fin, l’impression que l’action a été condensée pour se terminer de façon abrupte nous laisse quelque peu sur notre faim. Dans les dernières pages, la cadence est plus rapide, contrairement au reste du livre, où les événements s’enchaînent à un rythme plus lent. Mis à part ce petit bémol, l’auteur a réussi son pari : nous faire découvrir deux femmes extraordinaires, dont le destin est étroitement lié.

Yves Viollier est un écrivain français, né en Vendée. Autrefois enseignant de français et de latin, il se consacre à l’écriture de ses livres ainsi qu’à la vie littéraire. Il a reçu le prix Charles Exbrayat 2001 pour Les Lilas de mer et est membre de la Nouvelle Ecole de Brive.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0