[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Bouquinerie > PLANTE, RAYMOND

L’intégrale des raisins

PLANTE, RAYMOND

Boréal

vendredi 24 décembre 2010, par Éric Dumais

(4/5) L’auteur québécois Raymond Plante, devenu célèbre suite à la publication de ses livres pour adultes Avec l’été (1991) et Un singe m’a parlé de toi (1993), vient de renaître de ses cendres avec la sortie inattendue de ses quatre romans jeunesse à succès, soit Le dernier des raisins (1986), Des hot-dogs sous le soleil (1987), Y a-t-il un raisin dans cet avion ? (1988) et Le raisin devient banane (1989).

C’est pour célébrer le 25e anniversaire de la parution du tout premier volet de la série populaire des « Raisins » que les Éditions du Boréal ont pris l’initiative de publier L’intégrale des raisins, une édition spéciale qui réunit les quatre romans de l’auteur en un seul volume.

« Dans la cohue de septembre, moi François Gougeon, j’ai décidé de tout mettre en œuvre pour séduire Anik Vincent. La grande question que je me posais était celle-ci : un intellectuel à lunettes a-t-il autant de chances de séduire une fille qu’un playboy-à-raquette ? Dans cette question très officielle et inquiétante, j’utilisais des mots un peu forts. Je suis un intellectuel de petits chemins. J’aime assez lire, seul dans ma chambre, les écouteurs de mon baladeur sur les oreilles. Bon ! Et j’écoute un groupe de musiciens farfelus qui s’appellent Mozart, Bach, Chopin, Beethoven et quelques autres. D’accord, c’est moins courant que Michael Jackson, Prince, Madonna ou les Rolling Stones. »

La force de l’écrivain Raymond Plante réside dans sa capacité à mettre sur papier l’ébauche d’un protagoniste fort attachant, tellement qu’il semble réel. Toutefois, le tour de force de l’auteur demeure sans conteste les caractéristiques prêtées à François Gougeon, jeune homme dans la fleur de l’âge, qui ressemble à n’importe quel jeune garçon de notre siècle. Il est d’un réalisme déconcertant, d’une précision à faire frémir les calculs d’un mathématicien, bref, c’est le Marlon Brando de la littérature québécoise ! Et c’est au fil des romans de la série que ce dernier évolue rapidement, un peu à la manière d’Harry Potter, dans les bestsellers de l’écrivaine anglaise J. K. Rowling, à la seule différence près qu’il n’a jamais tenu de baguette magique de toute sa vie. Parallèlement à son compatriote à lunettes, François Gougeon entretient un discours fort sensé, mature et réfléchi, toujours avec une fine pointe de naïveté, qui lui donne un charme réel.

La plume de Raymond Plante est d’une fraîcheur à l’épreuve du temps. Tantôt sobre, tantôt humoristique, et parfois même d’une sagesse grandissante, elle se prête aussi bien à l’adolescent s’intéressant à la littérature qu’au parent désirant se rafraîchir par une belle giclée de nostalgie. Un véritable cadeau sous le sapin pour le temps des Fêtes !

Raymond Plante est originaire de Montréal, ville où il a vu le jour en 1947. Romancier et scripteur d’émissions pour les jeunes, il a également fondé Boréal Junior et Boréal Inter, des collections que l’on retrouve aux Éditions du Boréal. L’auteur est décédé en 2006.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0