[] [] [] [] [] []

Monogamies - Comment une chanteuse country a fucké ma vie sexuelle

Accueil du site > Bouquinerie > PIUZE, SIMONE

Blue Tango

PIUZE, SIMONE

Triptyque

dimanche 15 mai 2011, par Éric Dumais

(4.5/5) « L’enfance est un couteau planté dans la gorge. On ne le retire pas facilement. » Telle est l’épigraphe signée par Wajdi Mouawad, célèbre metteur en scène, auteur et comédien canadien d’origine libanaise, que l’auteure, Simone Piuze, a consciemment placé en exergue de son cinquième roman. Blue Tango s’avère être la suite de son dernier chef-d’œuvre, La femme-homme, titre paru aux Éditions David en 2006.

Le récit de Blue Tango met en scène le protagoniste Jean Courtemanche, un homme dans la mi-cinquantaine, dont la vie a soudainement basculé il y a quarante ans, lorsqu’il a retrouvé le corps sans vie de son amoureuse, la peintre Martha Lupien, poignardée dans sa résidence à Rawdon. Ce véritable Roméo des temps modernes, dont le pouvoir de séduction dépasse l’entendement, rencontrera des années plus tard la jeune Claudine, chez qui il retrouvera par pur hasard une toile signée Martha Lupien, sa douce, son amour, l’idole de sa vie. Troublé par cette découverte inopinée et par la réapparition de souvenirs enfouis dans son inconscient, Jean sera à nouveau envahi par le désir de connaître l’identité du tueur. Que s’est-il passé lors de cette nuit fatidique, alors qu’il n’avait que 16 ans ? Comment a-t-il réussi à vivre avec cette tristesse profonde ? Pire encore : qui est réellement Jean Courtemanche ?

Simone Piuze signe ici un roman psychologique dont le style sombre et réaliste ressemble étonnamment à celui d’un thriller. En effet, le lecteur se retrouve entraîné malgré lui dans une dégringolade d’évènements, dont l’issue, comme par un tour de force, n’est connue qu’aux dernières pages du livre. Les moult péripéties du récit, les relations amoureuses de Jean, sa thérapie impossible avec Myriam, la rencontre amusante de son « Dad » new-yorkais et sa recherche effrénée du tueur de Martha font de ce roman un chef-d’œuvre d’un réalisme aveuglant. Assurément le bouquin idéal pour occuper vos multiples nuits d’insomnie jusqu’à l’aube.

Simone Piuze est une romancière, essayiste, journaliste, metteure en scène, auteure de plusieurs pièces de théâtre et scénariste pour la télévision et le cinéma. Ses chroniques publiées dans le quotidien La Presse lui ont permis d’atteindre une certaine reconnaissance, puisqu’elle s’est méritée à deux reprises le Prix Molson de journalisme en loisirs. Son premier roman, Les cercles concentriques, a reçu le Prix Esso du Cercle du livre de France, alors que La femme-homme a été finaliste au Prix du jury France-Québec.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0