[] [] [] [] [] []

SALON DU DISQUE ET DES ARTS UNDERGROUND DE MONTRÉAL

Accueil du site > Bouquinerie > PANNETON, AMÉLIE

Le charme discret du café filtre

PANNETON, AMÉLIE

Bagnole

dimanche 4 décembre 2011, par Elina Wattebled

(4.5/5) Il est de ces livres qui fondent sous la langue comme un caramel, et tapissent votre esprit d’une espèce de baume doux et chaleureux.

J’aime à croire que la littérature n’est pas qu’un tour de force, une espèce de challenge où l’on gagne des points en répondant à des critères stricts. Les Romantiques, les Classiques, et tous ceux qui se sont succédés ont défini des styles clairement réglementés, mais l’ère contemporaine n’est pas de cette veine. De la littérature à l’état pur : des mots, des phrases et une poétique.

Le Charme discret du café filtre est un pur bonbon. On le lit, et hop, on a envie de le relire. Pour un premier roman, c’est clairement une réussite. Est-ce le meilleur livre que j’ai lu ? Non. Est-ce que j’ai pris du plaisir à le dévorer ? Oui.

Il me semble que comme la plupart des premiers romans, il est très impliqué personnellement. Quoi de mieux que s’inspirer de soi pour construire son œuvre ? Les différents voyages, le multiculturalisme, les personnages autour de la vingtaine, Montréal. J’espère seulement que la solitude pathologique des protagonistes n’est pas aussi ancrée chez Amélie Panneton, car il y a dans son texte un fond de mélancolie mais sans cynisme.

C’est délectable comme le café filtre du matin et j’espère sincèrement que ce livre ne restera pas discret.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0