[] [] [] [] [] []

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Bouquinerie > HOUDE, SYLVAIN

Comment appeler et chasser l’orignal

HOUDE, SYLVAIN

Coups de Tête

dimanche 14 novembre 2010, par Éric Dumais

(4.5/5) Le nouveau roman de l’auteur montréalais Sylvain Houde est une véritable bombe, et pas n’importe laquelle ! Dans cette nouvelle histoire rocambolesque où se croisent et s’entortillent action, terrorisme écologique, manipulation de l’information par les médias, érotisme, langage cru et amour, l’écrivain bâtit une histoire déjantée et frénétique fabriquée de toutes pièces, se situant à la limite de la comédie noire (pensons à Fargo de Joel et Ethan Coen ou à La loi du cochon d’Érik Canuel).

« LE LECTEUR DE NOUVELLES, presque compatissant. Plus personne n’est à l’abri d’un acte de violence gratuit. En début de soirée, en banlieue est de Montréal, en plein stationnement des Galeries Rive Nord à Repentigny, un véhicule utilitaire sport a été soufflé par une explosion qui, par miracle, n’a fait aucun mort. Le modus operandi ressemble étrangement à celui préconisé par les groupes de motards criminalisés. Toutefois, selon les premières informations communiquées par les forces policières, on serait devant une tout autre forme de règlement de comptes. S’agirait-il de « terrorisme écologique » ? Reportage de notre envoyée spéciale, Estelle Montpetit. »

Et que raconte l’histoire finalement ? Le nouveau roman de Sylvain Houde met en scène une nouvelle association terroriste écologiste (soit dit en passant fictive), communément appelée « L’Organisation Révolutionnaire d’Intervention Guerrière de Nuisance Anticapitaliste Libertaire (L’ORIGNAL), qui s’active à faire exploser des véhicules utilitaires sport (VUS) dans les stationnements des centres commerciaux. C’est alors qu’est dépêché le protagoniste de l’histoire, Simon Brisebois, un journaliste assez farfelu merci, qui travaille pour le quotidien Polar Police. Pour les besoins de son travail, il devra se rendre sur place afin de couvrir les suites de l’événement en apparence tragique. Mais Simon se serait-il douté qu’il était sur le coup le plus important de sa carrière ?

Dans ce polar à l’humour noir pince-sans-rire, le lecteur est rapidement chamboulé dans un récit « trash » où les péripéties surviennent aussi rapidement qu’une averse de grêle, et où les destins de plusieurs personnages évoluent en parallèle. Présenté comme un ouvrage de fiction et un récit cinématographique, le roman Comment appeler et chasser l’orignal s’avère un ouvrage divertissant et essoufflant à la fois, car Sylvain Houde réussit ce que beaucoup d’autres auteurs tardent à maintenir : le suspense. Avec ce dernier, le lecteur est déjà ancré dans l’histoire dès les premières pages, ce qui s’avère déjà un tour de force assez exceptionnel.

La plume de Sylvain Houde est d’un charme indéniable et d’une souplesse renversante. Fluide, crue, à tendance cinématographique et parfois humoristique, son écriture réussit à nous tendre un véritable piège gluant, sensiblement pareil à une toile d’araignée, puisqu’un coup la première page levée, il est impossible de reculer. Le récit est tellement enivrant que nous avons constamment hâte de connaître la suite des événements, mais nous aimerions en même temps qu’il ne se termine jamais, tellement le tout est charmant.

L’écrivain Sylvain Houde a longtemps travaillé aux Foufounes Électriques comme disc jockey. En plus de se consacrer à l’écriture, il joue également dans les formations électroniques Les Jardiniers et Pat & Thick. Il a publié à titre d’auteur le roman Ils iront au firmament (2002), ainsi qu’un recueil de « romans brefs » intitulé Un petit bleu bourgogne (2000), au sein duquel on retrouve une première version de L’Odyssée de l’extase, qu’il a ensuite transformé chez Coups de tête (2007).

Pour les intéressés, il est possible de télécharger la chanson thème du groupe L’Orignal (Guillaume Arsenault, Érik West-Millette et Sylvain Houde) à l’adresse suivante : http://coupsdetete.com/index.php?id=37.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0