[]

Les Criquets Crinqués (CISM 89,3 FM)

Accueil du site > Bouquinerie > DULONG, ANNIE

Onze

DULONG, ANNIE

L’Hexagone

dimanche 30 octobre 2011, par Laurence Lebel

(4/5) « Je suis restée pétrifiée, le café à la main, à regarder la tour éjaculer du papier. Ce n’est qu’après, lorsque les bruits de la ville revenus, lorsque les sirènes se sont mises à hurler, ce n’est qu’après que j’ai recommencé à respirer, que je me suis rendu compte que j’avais retenu mon souffle. »

Le recueil de nouvelles Onze relate les derniers moments d’une dizaine de personnes lors du 11 septembre 2011. Annie Dulong ne s’est pas seulement intéressée aux victimes coincées à l’intérieur des tours Nord et Sud, mais aussi à toutes les autres personnes gravitant autour d’elles. Les personnes qui sont restées à la maison à l’attente d’un appel, à celles qui sont restées rivées devant leur écran de télévision en espérant y voir une source de vie, à celles, surtout, qui ne prévoyaient pas de perdre un ami, un parent, un mari, une femme lors de cette tragique journée.

La force d’une œuvre comme Onze se trouve au niveau du style d’écriture utilisé par l’auteure. Le plus gros défi d’Annie Dulong était sans doute de trouver un moyen d’aller toucher le lecteur, par l’entremise d’un sujet qui suscite encore des remous, sans toutefois tomber dans le cliché. Chose qu’elle a d’ailleurs réussie d’une formidable manière, car elle a su faire ressortir l’émotion la plus brute dans les petits détails de la vie. Par exemple, une mère doit expliquer à son petit garçon que son père est décédé lors de l’effondrement de l’une des tours. Elle devra faire preuve de force et de courage afin de ne pas apeurer son fils. Elle essaiera donc de lui faire entendre raison en lui racontant des souvenirs marquants de l’enfance du petit, mais aussi en lui rappelant à quel point son père l’aimait du plus profond de son être. Grâce à ses mots, Annie Dulong nous fait ressentir toute la tristesse et le désespoir vécus par les protagonistes. Autre élément fort intéressant de ce recueil, chaque personnage est relié, soit par des motifs professionnels, amoureux ou amicaux. Tous ont donc un lien qui les rattache ce qui amplifie l’intensité du roman.

Onze est aussi un recueil de nouvelles où la forme entre en considération, majoritairement au niveau de l’appréciation de l’œuvre. Le recueil est savamment découpé, soit en deux parties de onze chapitres. La première partie du livre est consacrée aux évènements qui ont eu lieu une heure ou deux avant l’attentat. En parallèle, on s’initie dans les débuts de l’histoire d’amour entre Eva et Peter qui, malheureusement, ne perdurera pas longtemps. L’action prend rapidement d’assaut les pages de Onze lorsqu’un avion percute la première des deux tours. À ce moment, le lecteur est catapulté à l’intérieur des tours pour vivre les événements à froid avec les victimes. Dans la seconde partie du livre, Annie Dulong nous fait vivre l’envers du décor, soit l’attente et la crainte des familles impuissantes. La peur et la tristesse sont des sentiments palpables tout au long de la lecture.

Onze est un recueil percutant qui puise sa force principalement dans le choix des mots et la sensibilité de l’auteure. Annie Dulong a su mettre les bons mots sur les bonnes émotions, et démontrer avec délicatesse que les évènements du 11 septembre en ont marqué plus d’un. Une lecture qui doit cependant se faire rapidement étant donné les chassés-croisés entre les histoires qui peuvent parfois mélanger le lecteur. Celui-ci ne doit donc pas perdre le fil des évènements, car sa lecture s’en trouvera un peu plus complexe.

Onze est le second roman d’Annie Dulong. Elle a précédemment écrit un autre recueil de nouvelles, Autour d’eux, et quelques poèmes dans la revue Estuaire et des nouvelles chez XYZ, dans la revue Contre-Jour, Zinc et Brèves littéraires. Avec Onze, Annie Dulong est en connaissance de cause, car elle effectue présentement des recherches sur l’imaginaire autour des évènements du 11 septembre et son traitement dans la fiction et la littérature.

Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0